• +226 25 37 47 44
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Actualités
NOTE DE CAPITALISATION 7

VALORISATION DES COMPETENCES ENDOGENES
Points focaux IEC : Des relais pour un changement de comportement dans les communautés locales

Equipe de rédaction : NOULA A Frédéric, OUEDRAOGO Boureima, DIMA/TAPSOBA Halimata, OUOBA Adjima Raïssa, SAWADOGO Ibrahim, GANAME Yassia, LOMPO Madeleine, LAMIEN Korotimi, Yasmine Carelle, LOMPO Abou, PARE Mélissa Brigitte, GOUMBRI Delwendé Germaine Coordination : OUEDRAOGO T. Caroline, Responsable en Gestion des Savoirs et Communication (RGSC)

ELEMENTS INTRODUCTIFS

Localisation de l’expérience
Dans le cadre de l’exécution du Projet de gestion participative des ressources naturelles et de développement rural du Nord, Centre-Nord et Est, dit Projet Neer-Tamba, au titre de la Composante 3 « Structuration des acteurs et leur mise en réseaux », il a été mis en oeuvre un volet Information Education Communication (IEC) en vue d’un changement de comportement des populations cibles. L’expérience, dont les binômes de Points focaux ont été l’un les piliers, s’est déroulée dans 382 villages bénéficiaires des activités d’aménagement de bas-fonds rizicoles, de périmètres maraîchers, d’ouvrages antiérosifs, d’alphabétisation, etc., appuyés par le Projet dans les trois (3) régions.

Figure 1 : Aperçu de la zone d’intervention du Projet Neer-Tamba

 

Brève présentation de l’organisation porteuse de l’expérience
Le Projet Neer-Tamba, prévu pour une durée de huit (8) ans à compter de 2014 est cofinancé par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), l’Etat du Burkina Faso et les bénéficiaires pour un coût global d’environ 65 milliards de francs CFA. Il tire son fondement du cadre de programmation financière des Projets du FIDA et est en cohérence avec la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) et le Programme National du Secteur Rural (PNSR) dont il a contribué à la réalisation des objectifs pour la période 2011-2015. Il est bâti sur les acquis du Programme de Développement Rural Durable (PDRD) et du Programme d’Investissement Communautaire en Fertilité Agricole (PICOFA) deux initiatives de développement ayant bénéficié de l’appui technique et financier du FIDA et clôturées en 2013.

L’objectif global du Projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de revenus des populations rurales les plus défavorisées à travers quatre (04) composantes :

  • Composante I : Petits aménagements fonciers villageois ;
  • Composante II : Intensification des petites exploitations et valorisation de leurs productions ;
  • Composante III : Structuration des acteurs et leur mise en réseaux ;
  • Composante IV : Coordination et Suivi-Evaluation

Le Projet NEER-TAMBA est un projet dont l’exécution implique plusieurs acteurs, notamment les Chambres Régionales d’Agriculture (CRA) dans le cadre de la mise en oeuvre du volet IEC.

En effet, les trois (3) CRA de la zone d’intervention assurent la maitrise d’ouvrage déléguée (MOD) à travers une convention signée en novembre 2014 entre le Ministère en charge de l’Agriculture et la Chambre Nationale d’Agriculture (CNA).
Plusieurs partenaires accompagnent les CRA dans la mise en oeuvre de leurs activités, notamment les services techniques déconcentrés de l’Etat, les ONG/Associations de développement, les projets et programmes de développement.

Brève présentation des points focaux IEC
Les points focaux IEC (PF/IEC) sont des personnes ressources endogènes désignées par leur communauté en assemblée villageoise. Ce sont des binômes (homme-femme) qui ont été formés par le Projet sur dix-huit (18) thématiques au départ portant sur le secteur de l’agriculture, l’élevage, l’environnement, la santé et les secteurs sociaux. Au total sept cent soixante-quatre (764) PF/IEC dont 382 femmes ont été identifiés et formés dans les trois (3) régions.

DEMARCHE

Genèse de l’expérience
Dans le cadre de l’exécution du Projet « Neer-Tamba », il a été procédé à l’élaboration et la mise en oeuvre d’une stratégie globale IEC. Elle avait pour but de contribuer au changement de comportement des populations de la zone d’intervention du Projet par l’adoption de bonnes pratiques pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Le Projet Neer-Tamba s’est inspiré du PDRD et du PICOFA qui ont appliqué avec succès cette méthode de sensibilisation à travers des théâtres fora sur les questions de santé publique, notamment le VIH/SIDA. Il s’est agi pour le Projet Neer-Tamba de sensibiliser les populations rurales par la diffusion de thèmes « généralistes » (genre, hygiène, nutrition, droit et citoyenneté, etc.), mais aussi de thèmes plus en relation avec les activités du Projet (foncier, techniques de production, etc.).

L’objectif visé était d’assurer la mise en oeuvre d’une stratégie de communication dans les villages d’intervention du Projet en vue d’accroître la prise de responsabilité des populations dans la conduite des actions de développement.

 

Trajectoire de l’expérience
Le processus a démarré en 2017 par l’élaboration d’une stratégie globale d’information, d’éducation et de communication IEC par un opérateur principal recruté au niveau national. Conformément aux dispositions contractuelles, celui-ci a élaboré un manuel d’animation et des modules IEC, réalisé une session de formation au profit des agents des opérateurs régionaux en IEC et supervisé leurs activités.
Au démarrage des activités, chaque CRA avec l’appui de l’UGP a :

  • élaboré un plan d’actions IEC ;
  • recruté un opérateur régional IEC pour la conduite des activités notamment le recrutement, la formation des animateurs et la réalisation des séances d’animation de masse ;
  • appuyé l’identification des points focaux IEC en AG dans les villages sous la présidence des Conseils Villageois de Développement (CVD) et tenant compte des critères d’alphabétisation, de capacité de mobilité, de talents d’animation et de disponibilité ;
  • supervisé le renforcement des capacités des PF/IEC sur 18 modules par les animateurs/trices de l’opérateur régional IEC ;
  • doté les points focaux de kits d’animations.

Actions / dispositifs / services mis en place
Description des activités et Fonctionnement.
Suite aux recommandations de la Revue à Mi-Parcours du Projet en 2018, les thèmes sur lesquels, les animations des séances IEC étaient conduites, sont passés de dix-huit (18) à quatre (4) thèmes prioritaires portant sur la nutrition, l’hygiène/assainissement, le paludisme et le civisme. Cette nouvelle orientation qui a favorisé une plus grande efficacité des Opérateurs régionaux et des PF/IEC a tenu compte de l’amélioration des conditions de vie des béneficiaires des investissements du Projet.

Les animations sur ces quatre (4) thèmes étaient conduites suivant deux (2) approches :

  • une approche de proximité consistant à assurer des animations ciblées sur des groupes et catégories sociaux visés en utilisant des canaux /espaces de communication (visites à domicile, causeries...) ;
  • une approche de masse utilisant des représentations théâtrales qui a nécessité une implication des troupes théâtrales locales dont les capacités ont été renforcées par un opérateur national . Chaque CRA a passé des conventions avec des radios locales pour diffuser des microprogrammes et animer des émissions radiophoniques interactives en vue de sensibiliser les populations sur les quatre (4) thèmes retenus.

Les animations par les PFIEC ont été réalisées à l’aide des kits d’animation (manuels, boîtes à image) sous le suivi et la supervision des CRA et des animateurs des opérateurs régionaux dont le mandat a pris fin en 2019. Cependant, les activités de sensibilisation se sont poursuivies grâce à l’engagement et au dynamisme des PFIEC. Chaque binôme de PFIEC rend compte de ses activités à travers des rapports mensuels élaborés à partir des outils de collecte simplifiés d’information mis à leur disposition. Pour la bonne conduite des activités, les PFIEC regroupés en grappes de villages reçoivent chaque mois des frais de motivation. Ces frais sont de sept mille cinq (7 500) FCFA pour les responsables de grappe et de cinq mille (5 000) FCFA pour les autres membres.

Pour atteindre les objectifs de l’IEC, le personnel suivant a été mobilisé et réparti comme suit :

  • un (1) opérateur principal est recruté par l’UGP ;
  • Trois (3) équipes d’opérateurs régionaux IEC constituées de trois (3) superviseurs dont une (1) femme et trente (30) animateurs dont treize (13) femmes.

 

Image
Le Projet de Gestion participative des Ressources Naturelles et de Développement rural au Nord, Centre Nord et Est (Projet NEER-TAMBA) est un projet de catégorie B, conçu par le Fonds international de Développement agricole (FIDA) et le Gouvernement du Burkina Faso en cohérence avec les grandes orientations de développement socio-économique du pays.

Projet Neer-Tamba

Abonnez-vous à la Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour vous informer des derniers actualités et informations relatives au projet Neer-Tamba.

Nous contacter

15 BP 233 OUAGADOUGOU 15
BURKINA FASO

+226 25 37 47 44

neertamba@neertamba.org

www.neertamba.org

© 2022 Neer Tamba. All Rights Reserved. Powered by VIZUALIX