• +226 25 37 47 44
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Actualités
Défis COVID-19, conflits et changements climatiques : le programme SD3C officiellement lancé le 16 juillet 2021

Défis COVID-19, conflits et changements climatiques : le programme SD3C officiellement lancé le 16 juillet 2021

Le 16 juillet 2021, Monsieur Salifou OUEDRAOGO, Ministre de l'Agriculture, des Aménagements Hydroagricoles et de la Mécanisation (MAAHM) a procédé au lancement officiel du Programme conjoint Sahel en réponse aux Défis COVID-19, Conflits et Changements climatiques, en abrégé SD3C.  

Le Programme SD3C vise à consolider les moyens d'existence des petits producteurs, en particulier les femmes et les jeunes vivant en zones transfrontalières.

20 000 ménages dont 52% de femmes et 40% de jeunes qui bénéficieront des interventions du Programme SD3C, 75% de bénéficiaires déclarant une amélioration de leurs moyens d’existence e de résilience, 80% d’entre eux déclarant l’adoption de technologies et de pratiques écologiquement durables et résilientes au changement climatique et l’augmentation de 10% des échanges commerciaux aux niveaux national et régional, tels sont les indicateurs clés de ce programme.

Ses composantes sont :

  • (i) augmentation de la productivité et de la production,
  • (ii) intégration économique,
  • (iii) dialogue politique et coordination.

Pour cette première phase de trois (3) ans, ce sont au total six (6) communes avec accès humanitaire qui sont concernées par les interventions du Programme. Il s’agit des communes de Dori et Seytenga au Sahel, de Titao et Oula au Nord et enfin de Toéni et Djibasso dans la Boucle du Mouhoun.

Les groupes cibles bénéficiaires du Programme sont :

  • (i) les exploitations agricoles familiales, petits producteurs et éleveurs à faibles revenus, vulnérables et exposés aux risques de décapitalisation et aux crises (climatique, économique, sanitaire et de conflit) ;
  • (ii) les organisations de producteurs, d’agro éleveurs et pastorales, ainsi que leurs réseaux régionaux ;
  • (iii) les groupes socioprofessionnels faiblement représentés dans les systèmes productifs et souvent marginalisés (en particulier les femmes, les jeunes mais aussi les personnes en situation de handicap.

D’une durée de six (6) ans, pour un coût de trois (3) milliards de francs CFA pour cette première phase, le Programme est financé par le Fonds international de Développement agricole (FIDA). Sa gestion est confiée au Projet de Gestion participative des Ressources naturelles et de Développement rural du Nord, Centre-Nord et Est, dit Projet Neer-Tamba.

Madame Ann TURINAYO, Directrice régionale du FIDA a réaffirmé l’engagement du FIDA à apporter l’accompagnement nécessaire au Gouvernement dans la mise en œuvre efficace du Programme SD3C en faveur des populations confrontées aux trois (03) défis à savoir la COVID-19, les conflits et le changement climatique.

Les agences partenaires de la mise en œuvre du Programme sont l’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM). Leurs représentants respectifs, Monsieur Dauda SAU et Monsieur Antoine RENARD ont pris part à la cérémonie de lancement officiel.

La cérémonie de lancement officiel a été couronnée par la signature d’accords, respectivement entre le Gouvernement et la FAO d’une part et entre le Gouvernement et le PAM d’autre part, sur la mise en œuvre du Programme SD3C. 

A l’occasion de la cérémonie de lancement officiel, tenue sous le patronage de Monsieur le Ministre de l'Agriculture, des Aménagements Hydroagricoles et de la Mécanisation (MAAHM), Messieurs les ministres des Ressources animales et halieutiques (MRAH), de l’Economie verte et du Changement climatique (MEEVCC) et de l’Eau et de l’Assainissement étaient aux côtés de leur collègue. 

Monsieur Moussa KONE, Président de la Chambre nationale d’Agriculture (CNA) a, au nom des bénéficiaire du Programme remercié le gouvernement et les trois agences des Nations unies à Rome, pour cet important programme en leur faveur : « En effet, en réponse aux Défis de la COVID-19, de l’insécurité grandissante et des effets du Changement climatique, le Gouvernement du Burkina Faso, le FIDA, la FAO et le PAM ont élaboré un programme national qui va renforcer nos capacités de production, accroitre notre résilience et renforcer la paix et la cohésion sociale. Et nous le savons tous, il n’y a point de paix et de cohésion sociale là où sévit la misère ». Au nom de ses pairs, il a pris l’engagement de « jouer pleinement leur partition afin que les femmes les jeunes puissent sortir du cercle vicieux de la pauvreté par leur travail mais aussi de contribuer de façon optimale au développement économique et social de leur région et partant du Burkina Faso ».

Le lancement officiel du Programme SD3C fera place au lancement technique dans quelques semaines.

 

Caroline OUEDRAOGO
Responsables Gestion des Savoirs et
Communication, portefeuille FIDA au Burkina Faso.

 


Image
Le Projet de Gestion participative des Ressources Naturelles et de Développement rural au Nord, Centre Nord et Est (Projet NEER-TAMBA) est un projet de catégorie B, conçu par le Fonds international de Développement agricole (FIDA) et le Gouvernement du Burkina Faso en cohérence avec les grandes orientations de développement socio-économique du pays.

Projet Neer-Tamba

Abonnez-vous à la Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour vous informer des derniers actualités et informations relatives au projet Neer-Tamba.

Nous contacter

15 BP 233 OUAGADOUGOU 15
BURKINA FASO

+226 25 37 47 44

neertamba@neertamba.org

www.neertamba.org

© 2021 Neer Tamba. All Rights Reserved. Powered by VIZUALIX