• +226 25 37 47 44
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Actualités
PDE ET Fonds d'investissement : les acteurs se concertent

PDE ET Fonds d'investissement : les acteurs se concertent

Le lundi 29 mars dans la matinée s’est tenue dans la salle de réunion de la cité de Gourcy, une rencontre d’échanges et de partage de l’ensemble des partenaires de mise en œuvre des Plans de Développement d’entreprise (PDE) et les promoteurs bénéficiaires du financement du Fonds d’investissement (FI) du Projet Neer-Tamba.

Cette rencontre a réuni les agents de terrain de la SEMUS, l’opérateur en ingénierie sociale en charge de l’accompagnement opérationnel, la Direction générale de l’économie Verte et du changement climatique, les services techniques de l’environnement, le responsable du Suivi environnemental du Projet NEER-TAMBA et quarante-cinq (45) promoteurs bénéficiaires du Fonds d’investissement (FI) au titre de l’année 2020 de la province du Zondoma.    

Cette mission s’inscrit dans le cadre du processus d’accompagnement des bénéficiaires en vue d’une mise en œuvre réussie des PDE. Elle participe également de l’assurance qualité des activités menées sur le terrain.  

La rencontre, co-présidée par l’Opérateur d’Ingénierie sociale et le Responsable du Suivi environnemental du Projet NEER-TAMBA, a comporté trois (03) temps forts à savoir l’exposé sur le contenu de la convention avec les promoteurs (modalités de gestion du fond, droits et devoir de chaque partie), les échanges avec les participants et la présentation des produits de CORIS BANK 

C’est alors qu’après le mot introductif prononcé par le Chef d’équipe de la SEMUS en la personne de Monsieur Charles DARGA, ce fut le tour de Monsieur Simon KABORE, Responsable du suivi environnemental du Projet NEER-TAMBA de prendre la parole pour présenter le Projet et l’objet de la rencontre avant de permettre aux représentants de la Direction Générale de l’Economie Verte et des Changements Climatique de présenter le contenu de la convention après les présentations d’usage.     

De la présentation sur contenu de la convention, on retient que celle-ci a permis d’avoir une vue d’ensemble du contenu de la convention, d’appréhender les difficultés, de proposer des options de solutions et d’apprécier l’évolution des actions menées sur le terrain. Ces échanges ont porté sur les obligations des parties d’une part et sur la gestion de la ressource et la gestion administrative et financière d’autre part.

Des obligations des parties

Il s’est agi dans un premier temps de rappeler les obligations du promoteur notamment, la tenue d’une comptabilité simplifiée des dépenses relatives à la mise en œuvre du PDE et la transmission des pièces justificatives à l'ordonnateur du Fonds d’investissement. Le promoteur est également soumis au contrôle et vérification relativement à la mise en œuvre et la gestion du présent PDE par toute personne mandatée par l’ordonnateur du Fonds d’investissement.

Toute transaction/mouvement sur le compte dédié est soumise à une autorisation préalable de l'ordonnateur du Fonds d’investissement et de l’IMF/IF.

Après la mise à disposition du fond, l’ordonnateur est tenu de suivre, apporter l’assistance technique nécessaire au promoteur dans l’exécution du PDE. Il peut prendre des mesures conservatoires en cas de non respecte des termes du contrat. 

De la gestion de la ressource ;

La gestion des ressources regroupe l’ensemble des activités depuis l’acquisition de plants, notamment des espèces pourvoyeuses de PFNL à l’entretien en passant par la plantation, des actions de régénération naturelle assistée (RNA) sur des espèces pourvoyeuses de PFNL, à la réalisation de jardin nutritif surtout de baobab et de moringa et la sensibilisation sur les bonnes pratiques de récoltes.

Les échanges ont particulièrement insisté sur la gestion des ressources naturelles notamment la plantation et l’entretien des arbres. L’emplacement est important dans la réussite de la plantation. Pour ce faire il a été suggéré l’exploitation des lieux publiques (écoles, CSPS) et la devanture des concessions.    

De la gestion Administrative et financière

Au plan administratif, il s’est agi d’apprécier la fonctionnalité des organisations porteuses de PDE à travers la tenue des rencontres statutaires (assemblée générale, réunion), la tenue des comptes rendus, des procès-verbaux, la tenue à jour d’un ensemble de documents, notamment le cahier de visite, le registre des membres, le cahier de réunion, le cahier de cotisation, etc.

Au plan financier il s’agit de la tenue des outils de gestion simplifiés mis en place par l’Opérateur d’ingénierie sociale auprès des promoteurs à savoir le cahier de caisse, le cahier de compte, le cahier de dépenses, le cahier de stock, le cahier de vente, etc. et la conservation des pièces comptables (facture, reçu).  

Des opportunités de financement avec CORIS BANK INTERNATIONAL

La deuxième intervention a porté sur la présentation de CORIS Bank faite par son représentant M. Vincent KONATE. Il a rappelé le contexte et les principaux produits, les facilités de financement dans le cadre de la collaboration entre CORIS Bank et le Projet NEERTAMBA, cette collaboration devant permettre aux promoteurs d’accéder à des crédits à un taux relativement faible.  

Des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des PDE

Après les deux (02) exposés, la suite de la journée a été consacrée aux questions et aux échanges avec les participants. Cette séance a permis d’aborder les préoccupations et les difficultés des promoteurs et d’apporter les réponses et les pistes de solutions y relatives.

L’essentiel des préoccupations soulignées par les participants se résument :

  • à la faible organisation des bénéficiaires qui impacte négativement la fonctionnalité des bénéficiaires, notamment des groupements. Cette insuffisance a été prise en compte dans la formulation des PDE de 2020 à travers l’introduction d’une formation en vie associative ;
  • aux difficultés liées à la tenue des documents de gestion simplifiée du fait de l’analphabétisme de certains bénéficiaires. Des efforts sont aussi constatés chez certains promoteurs. La levée de cette contrainte recommande un accompagnement de proximité sur le long terme qui permettra de minimiser les insuffisances y relatives.  

En conclusion, cette rencontre qui aura duré cinq (5) heures d’horloge, a été un moment de partage entre les différents acteurs. Elle a permis de rappeler les obligations des promoteurs et d’améliorer leurs compréhensions du contenu des conventions de financement. Elle a permis également de préciser le contenu de la gestion de la ressource et sa mise en œuvre pratique sur le terrain et d’inculquer l’esprit d’entreprise aux promoteurs.  

Le Projet Neer-Tamba est financé par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), l’Etat burkinabè et les bénéficiaires de ses interventions.

Simon KABORE
Responsable du Suivi environnemental


Image
Le Projet de Gestion participative des Ressources Naturelles et de Développement rural au Nord, Centre Nord et Est (Projet NEER-TAMBA) est un projet de catégorie B, conçu par le Fonds international de Développement agricole (FIDA) et le Gouvernement du Burkina Faso en cohérence avec les grandes orientations de développement socio-économique du pays.

Projet Neer-Tamba

Abonnez-vous à la Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour vous informer des derniers actualités et informations relatives au projet Neer-Tamba.

Nous contacter

15 BP 233 OUAGADOUGOU 15
BURKINA FASO

+226 25 37 47 44

neertamba@neertamba.org

www.neertamba.org

© 2021 Neer Tamba. All Rights Reserved. Powered by VIZUALIX